Il y a quelque jours j'ai découvert par hasard une maison abandonnée pas très loin de chez moi. Étant la personne curieuse que je suis je n'ai pu résister à l'opportunité d'explorer les lieux. J'ai ramené avec moi quelques trésors: un billet de loterie expiré depuis 20 ans, une pièce de 50 centimes d'euro datée de 1999 et ces trois objets.

La sacoche et la couverture de carnet feront l'objet d'une restauration complète. Pour le moment c'est à l'agenda que je vais m'intéresser. Je souhaite lui donner une nouvelle vie dans la forme d'une boite discrète pour mon salon.

Étapes de conception


Préambule

J'ai commencé par détacher les cartes des îles Canaries. Nul doute qu'elles seront utiles un jour pour un autre projet.


Coller la dernière de couverture et les tranches

J'ai collé le dernière de couverture au reste des pages avec de la colle blanche. De la colle a également été appliquée aux tranches à l'aide d'un pinceau.

Le tout est ensuite lesté et laissé à sécher.


Dévider les pages du livre

J'ai tracé le périmètre du compartiment au crayon à papier puis commencé à découper à travers les pages au couteau de précision.

À la moitié de l'épaisseur, de la colle est appliquée sur les tranches et le tout sèche pendant 1h.

Une fois la couche de colle sèche, je continue à découper jusqu'à atteindre la profondeur désirée.

J'ai alors appliqué une nouvelle couche de colle sur les tranches intérieures.


La Fin...?

Normalement c'est là qu'aurait du s'arrêter cet article.

Sauf que les ne se sont pas exactement passées comme prévu. Je vais être honnête, j'ai été tenté de faire comme si de rien était et d'en terminer sur ces deux photos.


Erreurs et secondes chances

La vérité c'est que...j'ai merdé. J'ai coupé à travers la couverture par erreur au lieu de m'arrêter à temps.

Finalement je me suis dit que tout n'était pas perdu et que j'allais utiliser ce contre temps comme une opportunité d'améliorer le projet.

C'est ainsi que je me suis lancé dans la reliure de l'agenda.


Nouvelle reliure du livre

J'ai utilisé une peau de mouton noir qui traînait.

Après avoir découpé une pièce de taille suffisante, du ciment de contact pour cuir a été appliqué à la couverture du livre et au cuir pour les coller l'un à l'autre.

Une couche de cuir a été ajoutée au fond du compartiment pour améliorer l'esthétique.

Finalement une ligne de couture a été ajoutée à la couverture .


Ajout d'un motif brodé

Je ne suis pas tout à fait sur qu'on appelle ça de la broderie...

Dans tous les cas: j'ai cousu un motif de feuille à la dernière de couverture.


Finition du cuir

J'ai appliqué une couche de Tokonole sur la peau de mouton pour en changer la texture et le toucher.


Tamponnage

Pour terminer j'ai tamponné mon logo sur la couverture comme touche finale.


Conclusion


Le résultat final. En tout et pour tout, je suis content d'avoir persévéré après avoir coupé trop loin par mégarde.

En dernier détail, j'ai ajouté une citation latine:

Alitur vitium, Vivitque tegendo.

Virgil

Ce qui se traduit par: "Le vice vie et s'épanouie en secret".

Notes de bas de page


Le contenu en ligne suivant m'a apporté assistance technique ou inspiration durant la réalisation de ce projet:


Laisser un commentaire